Jump to content
Club ANTiCOR : (Suisse Romand)

Une guerre du rail à 4 milliards de francs


RSS-Genève

15 views

Un ingénieur à la retraite combat sans relâche les deux chantiers ferroviaires prévus à Cornavin et à l’aéroport. Au lieu des 4,67 milliards de francs planifiés, il propose un contre-projet ne coûtant que 740 millions. Ses soutiens se multiplient. Leur but? Faire plier le ministre des Infrastructures Serge Dal Busco.
(…)
«C’est de l’argent jeté par les fenêtres car cette raquette et l’extension de Cornavin sont inutiles!», bondit Rodolphe Weibel. «Je propose un contre-projet avec une boucle qui avait été prévue lors de la mise en service de la ligne de l’aéroport en 1980. Avec cette boucle, chaque train passant par Cornavin traverse la gare de l’aéroport et rejoint la Côte sans repasser pas Cornavin, contrairement au projet de l’Etat. Cela coûterait uniquement 740 millions et sa réalisation serait plus rapide et surtout sans aucune nuisance pour les riverains. Notamment les habitants des Grottes qui vont devoir vivre au milieu des travaux pendant des décennies.» Avant de préciser: «Mais le conseiller d’Etat [en charge du Département des infrastructures] Serge Dal Busco n’ose pas faire marche arrière car le canton de Genève va recevoir un milliard de francs de la Confédération. C’est absurde!»

 

0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.