Jump to content
Club ANTiCOR : (Suisse Romand)

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Earlier
  2. Inciter à mettre en péril la santé publique ne devrait pas être toléré. Depuis que nous sommes soumis à des mesures de confinement, l’accès à l’information se révèle plus ardue qu’il n’y paraît. De nombreux médias sur internet sont payants. Cette impossibilité d’exercer notre droit à une information équitable est très inquiétante, en particulier lorsque nous apprenons que le canton de Genève maintient la tenue des élections municipales, alors que le Tessin a décidé de les reporter en avril 2021, en raison de la situation qui nous contraint tous à être confinés chez nous. Voici un résumé sommaire de tous les problèmes qui n’ont pas été pris en considération par l'alliance (PLR-PDC, PS, Les Verts), qui nous a contraints à continuer ces élections absurdes: Fake News et propagande: Les communes sont bercées de Fake News et de dissimulation d'informations. Il avait été allégué que le premier tour aurait été annulé. De nombreuses personnes n’ont pas voté pour diverses raisons. Le 16 mars 2020 au soir, on découvrira par la voix de Monsieur le conseiller d’État Hodger le maintien du second tour. De nombreuses personnes ont dû se rendre en urgence au service des votations pour pouvoir y participer. Dans les discussions sur les réseaux sociaux et autres, des participants ont allégué que l’exécutif aurait les coudées franches pour se passer des conseillers municipaux, puisque le vote par SMS ne sera pas autorisé. L'information s’est révélée exacte. Plus tard un autre intervenant a allégué que si les élus en poste n’étaient pas réélus, ils feraient invalider ces élections au motif de l’existence d’erreurs dans le matériel de vote etc. Internet: La diffusion sur internet pose des problèmes avec certains abonnements qui ont une limite de bande passante. Cela étant, ils ne peuvent afficher une vidéo. Télévision TNT: La RTS n’est plus disponible sur la TNT, or elle aurait dû être réactivée dès que les mesures de confinement ont été instaurées. Selon l'opérateur internet, la RTS est inaccessible si l’on ne s’acquitte pas d’une taxe supplémentaire. Les chaînes françaises ne manquent pas, mais aucune ne parle des évolutions en continu dans notre canton. Il aurait été plus avisé de créer une chaîne (TNT et internet) pour chaque canton «COVID-19 Genève» pour informer les citoyens de l’évolution de la situation, et laissant tourner en boucle l'information. Bulletin de Vote: Nous avons eu l’occasion de constater la présence d’un certain nombre d’enveloppes contenant le matériel de vote dans des poubelles de différentes communes. Certains allèguent que l’alliance (PLR-PDC, PS, Les Verts) profite de la situation, car ces partis politiques ne se sont pas opposés à reporter le second tour. Dans certaines communes, les citoyens ont été informés qu’ils doivent contacter les APM et contrôleurs du stationnement, pour qu’ils prennent les bulletins de vote. Chaque commune fait à sa guise, est-ce discriminatoire ou stratégique ? Certains citoyens allèguent que ces auxiliaires posent des questions sur les tendances de vote, d’autres allèguent qu’ils ne sont pas forcément en tenue de travail et s’offusquent lorsque le citoyen demande la preuve qu’ils sont bien mandatés par la commune. D’autres citoyens n’ont pas reçu les bulletins de vote, «un déni de démocratie». Tout-ménage: Le tract des partis représentant l’alliance sera distribué plus d’une fois sur plusieurs jours. En revanche les tracts des autres partis ne nous sont pas parvenus (Ville de Genève et Trois-Chêne). À qui profite le crime? Nous avons essayé de contacter les partis. Certains nous ont répondu ne pas être parvenus à obtenir la distribution. D’autres ont informé qu’ils ne sont même pas parvenus à produire les tracts, etc. suite à des changements de dernière minute sur les contrats, ce qui a eu pour conséquence que leur livraison a été abrogée. Puisque le canton a décidé de contraindre les candidats à faire des élections, il serait correct que le canton prenne en charge la production des affiches F4, puisque la majeure partie de la population est confinée et donc ne peut les voir ! Incorporation: Tout comme de nombreux Suisses, j’ai reçu un SMS. Ayant l’impression d'être coupé du monde, j’ai contacté plusieurs connaissances. Bon nombre ont été incorporées à la protection civile, d’autres dans les hôpitaux. Il s’est avéré que c’était une erreur, à mon plus grand regret. Téléphone: Bien que le problème de dérangements téléphoniques ait été dénoncé dans les Tabloïds, Swisscom ne fait pas grand-chose pour le résoudre. Ce qui fait que certaines personnes ne sont pas conscientes de ne pas être joignables. Expatriés: Ne parvenant à joindre mes amis, j’ai essayé de contacter leurs familles, ce qui m’a permis d’apprendre que certains d’entre eux sont bloqués à l’étranger. Leurs familles sont désespérées, en cause le manque de cohésion sociale politique. COVID-19: Certaines de ces personnes auraient été hospitalisées. D’autres seraient décédées, onze de mes contacts sont décédés, je ne sais si c’est en relation avec le coronavirus. Mais il est regrettable que la liste des personnes décédées ne soit pas disponible sur un site dédié. Approvisionnement: On parle beaucoup des aides que l’État va mettre en place. Bon nombre d’entre nous n’avons pas les moyens financiers d’acheter de la viande de qualité standard car l’État n’a pas plafonné les prix. Ce faisant, les tarifs ont doublé voire triplé. Payer 2,5 à 4 fois plus que le tarif normal n’est pas supportable. Loyer & Salaire: Nous ne sommes pas tous propriétaires de nos logements; le fait de ne plus avoir la garantie du revenu fait que certains de nous sont stressés et se demandent de quoi sera fait demain. En temps normal, participer aux élections, que cela soit en tant que candidat-e, militant-e, etc. sont stressants. Burn-out: Du fait qu’ils sont surchargés de tracas divers et préoccupés par d’autres inquiétudes précédemment citées, les citoyens n’ont pas la tête aux élections municipales. Conclusions Ces élections sont une véritable imposture, car tout est biaisé. L'accès à l’information s’est révélé déficient. Les politiques et groupes d’influence se déchainent sur les médias et réseaux sociaux, sans aucune retenue, en diffusant des incitations à la haine et des propos calomnieux à l'encontre de candidats et candidates qui ne sont pas forcément conscient(e)s de cela ou ne savent pas quoi faire sans envenimer la situation. Une bonne partie de l’électorat, dont on sait de manière sûre qu’elle est importante, ne se rendra pas aux bureaux de vote. Avec les meilleurs raisons, que vous connaissez fort bien. Ce sont principalement des personnes à risque, à savoir âgées de plus de 65 ans. Elles ont toutes reçu une circulaire personnalisée que leur commune leur a adressée, et qu’elles doivent se résoudre à un confinement strict, contrairement aux adultes plus jeunes pour lesquels la maladie évolue beaucoup moins gravement. Elles ont appris par les médias que leur groupe d’âge composait les 90% des décès liés à la pandémie de COVID-19. En France, les EHPAD et autres maisons de vieillesse se vident de leurs occupants, faute d’avoir été confinés en temps utile et protégés de la contagion, ce qui était pourtant indispensable vu la nature du germe et l’évolution de l’épidémie. Nous avons appris que le délai de vote a été écourté sans que cela soit notifié par courrier ! Dans le communiqué, il est demandé de déposer au plus tard le 2 avril 2020 les bulletins au seul bureau de vote ouvert à Genève. Avant d’apprendre, par courrier, le vendredi 3 avril 2020, que les nouvelles dispositions ont encore été modifiées. Nous refusons de voter dans ces conditions. Nous serions curieux de connaître la teneur de l’accord validé par l’alliance (PLR-PDC, PS, Les Verts) qui nous contraint à continuer ces votations absurdes. Chaque jour apparaissent de nouvelles informations, qui sont diffusées par diverses méthodes, confirmant ou contredisant les informations obtenues la veille. Les citoyens sont saturés. Comment les candidats aux élections du second tour peuvent-ils faire de la promotion lorsqu’ils sont confrontés aux problèmes précédemment cités et que toutes les infrastructures tournent au ralenti ? Lorsque l’armée entre en action, le terme souveraineté cantonale ne devrait plus être en vigueur, et laisser la place aux décisions fédérales directes. Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible, tous mobilisés pour sauver nos vies et celles des autres. Un certain nombre d’entre nous sont déjà en deuil ! Les votations doivent tout simplement être différées de trois semaines après la fin du confinement, mais pas annulées. Sans quoi il faudra être équitable et recommencer tout de zéro, ce qui inclut les élections des conseillers municipaux.
  3. Des individus feraient du porte-à-porte dans le Nord vaudois. «Attention. Des gens se font passer pour des désinfecteurs de maison contre le coronavirus. Ils disent être mandatés par l'État. Ce sont des voleurs, ne les laissez pas rentrer! Il y a eu plusieurs cas à Orbe.» Lundi après-midi, cette publication est devenue virale sur les réseaux sociaux. Rapidement, à Yverdon, un internaute rapporte un cas similaire. La police met en garde la population contre «cette arnaque» https://www.24heures.ch/vaud-regions/attention-fausses-entreprises-desinfection-coronavirus/story/24777286
  4. Le bataillon d'hôpital 5 va être déployé lundi en Suisse pour faire face au coronavirus, a annoncé le chef de l'armée, Thomas Süssli. Dans le cadre de la pandémie provoquée par le coronavirus, un bataillon de quelque 600 militaires sera déployé pour la première fois lundi. Il sera mobilisé pour soutenir des hôpitaux dans les cantons. En raison de la pandémie de coronavirus, le Conseil fédéral a décidé le 6 mars de mettre à disposition des cantons jusqu'à 800 membres de l'armée pour les aider. La mesure permettra notamment d'épauler les hôpitaux civils et le système de santé actuellement surchargé. https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/L-armee-va-se-deployer-des-lundi-en-Suisse-31893591
  5. Ancienne conseillère justice auprès d'une ministre, elle n'aurait pas supporté d'apprendre que son compagnon, avocat, la quitte pour la sœur de son employeur. Séparée de son concubin après plusieurs années de vie commune, une juge des Hauts-de-Seine et sa fille n'ont pas accepté que le père de famille refasse sa vie avec une autre. En fournissant de faux documents et grâce à un complice qui s'est fait passer pour son ex-conjoint lors de la cérémonie, la magistrate a célébré un mariage fictif, à l'insu du principal intéressé. Le trio a été placé en garde à vue le 11 décembre dernier, a dévoilé Europe 1. Une magistrate fabrique de faux documents pour épouser son ex-compagnon sans son consentement https://www.lefigaro.fr/actualite-france/une-magistrate-fabrique-de-faux-documents-pour-epouser-son-ex-compagnon-sans-son-consentement-20200310
  6. Au cœur de ces interpellations, un entrepreneur albanais suspecté d’avoir truqué documents et mariages. Des faux documents étaient remis à l'Office cantonal de la population et des migrations. L’enquête sur la fraude aux dossiers Papyrus prend toujours plus d’ampleur. Nous révélions en janvier que deux hommes, liés à cette affaire de faux documents en vue d’obtenir une régularisation, avaient été arrêtés à Genève. Selon nos renseignements, six autres personnes se retrouvent désormais dans le collimateur de la justice. https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/fraude-regularisation-papyrus-six-nouvelles-personnes-enquete/story/23362470
  7. Les lanceuses et lanceurs d’alerte sont les témoins de violations graves et, comme tous les témoins, ils et elles méritent notre pleine protection. L’action des lanceuses et lanceurs d’alerte rend service à la Suisse : des milliards récupérés, des scandales sanitaires évités et des vies humaines épargnées. Ils et elles méritent d’être soutenu.e.s car ils et elles sont les témoins utiles de dysfonctionnements graves dans nos entreprises et nos sociétés. Et les témoins doivent toujours être protégés. http://nicolaswalder.blog.tdg.ch/archive/2020/03/08/nous-devons-proteger-les-lanceuses-et-les-lanceurs-d-alerte-304916.html
  8. Alors que le coronavirus est aussi diagnostiqué en Suisse, voici comment tout a commencé en Chine. A l’aide d’images exclusives, filmées par les habitants de Wuhan, au cœur de l’épidémie, nous avons plongé aux origines du virus. Une enquête qui démontre comment le premier médecin donneur d’alerte a été réprimé, avant de décéder de la maladie, et la brutalité des autorités chinoises dans l’imposition de la quarantaine sur une population traumatisée. https://pages.rts.ch/emissions/temps-present/11029337-coronavirus-enquete-aux-origines-du-desastre.html https://www.rts.ch/play/tv/popupvideoplayer?id=11143385&startTime=9.983
  9. Les élus de gauche et du centre ont souligné les bénéfices de l’abaissement de l’âge du droit de vote. Ce changement doit permettre de favoriser la participation politique des jeunes, mais aussi d’équilibrer l’électorat, aujourd’hui vieillissant. Pour la majorité du législatif, si les jeunes de 16 et 17 ans sont assez matures pour choisir un métier et remplir une déclaration d’impôts, ils le sont aussi pour faire des choix politiques. De plus, les jeunes ont prouvé leur engagement et leur intérêt pour la politique lors des manifestations pour le climat l’année dernière. https://www.rjb.ch/Scripts/Index.aspx?id=4800419
  10. La Suisse se trouve dans une situation extraordinaire. Le nombre de cas augmente rapidement. L’ensemble de la population est concernée et invitée urgemment à adopter un comportement responsable. Afin de limiter le nombre de personnes gravement malades et une surcharge de notre système de santé, nous devons agir ensemble. Le Conseil fédéral demande à tous d’adopter un comportement responsable et solidaire. En cas de symptômes, restez à la maison et n’allez pas dans l’espace public. Les nouvelles mesures s’adressent à tous, aussi bien à la population et qu’aux milieux professionnels. Elles visent à freiner au maximum la propagation du virus. Vous trouverez sous cette rubrique des informations pour la population, les personnes vulnérables en particulier, les milieux professionnels et les professionnels de la santé. https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov.html
  11. Le Bureau du Grand Conseil déplore la «légèreté» du Conseil d’État et présente ses «regrets sincères» aux électeurs touchés par le couac de l’élection complémentaire. «Un problème technique lors de la mise sous pli [...] concernait, selon l’approximation la plus pessimiste, au maximum 700 enveloppes» (sans bulletins cantonaux), écrit-il dans son rapport sur les recours électoraux. C’est peu sur les 435'000 électeurs inscrits, mais l’organe parlementaire attend mieux des services cantonaux à l’avenir. https://www.24heures.ch/vaud-regions/conseil-etat-passif-face-couac-electoral/story/27580282
  12. En raison de la différence de salaires entre les deux sexes (14,6%), les femmes travaillent «gratuitement» jusqu’au samedi 22 février. Cette date appelée jour de l’égalité salariale ne s’est pas déplacée par rapport à 2019. Les femmes travaillent un bon septième de l’année sans salaire, relève jeudi l’Association des Business and Professional Women Suisse (BPW). Les chiffres sont basés sur les données de l’Office fédéral des statistiques. Selon ce calcul, les femmes ont également dû travailler sans rémunération jusqu’au 22 février en 2019. https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/egalite-salariale-les-femmes-travaillent-gratuitement-jusqu-au-22-fevrier-911590
  13. Imaginons que vous payiez votre ticket pour voyager en train mais qu’au moment du départ, vous ne puissiez pas le prendre parce que votre ticket est, par exemple, de couleur orange, et que les CFF ont décidé d’interdire à tous les voyageurs muni d’un ticket orange l’accès à leurs trains ce jour-là, sans pour autant rembourser ce même ticket. Cela serait impensable ! http://macourtepointiere.blog.tdg.ch/archive/2020/02/17/petition-la-vignette-stick-air-ou-la-derniere-filouterie-du-304519.html
  14. Genève : Autorisations / Autorisations d'abattage d'arbres : 22 novembre 2019 Requête n° : 20194429 Commune et lieu : Thônex, Route de Jussy Requérant : Etat de Genève/DT/OCAN/ Propriétaire de la parcelle : Commune de Thônex Parcelle : Thônex (n° 5757) Arbres : Charme (nombre : 2)
  15. Il est des territoires particuliers, marqués par une géographie spécifique, des frontières politiques, des contraintes physiques ou des passés déterminés donnant aux villes et à l’urbanisme des traits et des morphologies reconnaissables. (…) Ce nouvel ouvrage, qui a constitué pour moi une belle aventure à travers le temps, fera l’objet d’un vernissage à Chêne-Bourg le 22 juin prochain en présence de M. le Conseiller d’État Thierry Apothéloz et de Mme le maire https://blogs.letemps.ch/christophe-vuilleumier/2019/06/05/chene-bourg-entre-passe-et-avenir/
  16. Le prédicateur controversé biennois Abou Ramadan ne fera plus de sermons à la mosquée Ar'Rahman. Le comité directeur de l'association de soutien lui a demandé d'y renoncer. Abou Ramadan a accepté, a déclaré jeudi le président de l'association Ahmed Benzerrouk. La justice bernoise a ouvert une enquête pénale contre le prédicateur controversé pour soupçons de fraude à l'aide sociale. https://www.rts.ch/info/regions/berne/11073743-plus-de-sermons-pour-le-predicateur-controverse-d-une-mosquee-de-bienne.html
  17. De nouveaux sondages ont révélé la présence d'amiante au Cycle d'orientation de la Glâne dans les faux-plafonds de l'école, non décelée lors de précédentes expertises. Si la sécurité du bâtiment est actuellement garantie, l'impact financier s'élève à 7 millions de francs. A la suite de la nouvelle expertise, «une décision immédiate a été prise afin de vérifier la présence de fibres dans l’air ambiant», informait hier soir le préfet de la Glâne, Willy Schorderet, lors d’une conférence de presse. https://www.laliberte.ch/info-regionale/romont/de-l-amiante-decelee-au-cycle-d-orientation-de-la-glane-553063
  18. Les Argoviens se prononcent ce dimanche sur un durcissement des conditions d’octroi de la nationalité qui pourraient faire de ce canton de Suisse centrale l’un plus stricts en la matière. En cas de oui à la nouvelle loi sur la citoyenneté cantonale et communale, les candidats au passeport suisse ne pourront pas être naturalisés s’ils reçoivent ou s’ils ont reçu une assistance au cours des dix ans précédant leur demande – avec des exceptions pour les personnes malades, handicapées ou pour les working poor qui ont besoin d’aide pour compléter leurs revenus. https://www.letemps.ch/suisse/dix-ans-aide-sociale-sinon-passeport
  19. Client de la première heure du service de communication interne Workplace du réseau social, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire refuse désormais que l’entreprise américaine puisse accéder à ses données. Le contrat est rompu publiquement, une pratique rare dans le milieu. Entre le CERN, berceau du web, et Facebook, c’est l’heure du divorce. Et la rupture s’effectue sur fond de défiance. L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) a annoncé qu’elle cessait d’utiliser, en interne, le service Workplace du réseau social. Car il est exclu, pour l’institution basée à Genève, de voir ses données aspirées par la multinationale américaine. https://www.letemps.ch/economie/crainte-donnees-cern-abandonne-facebook
  20. Il parle avec les mots des médecins. D’ailleurs, il l’affirme: «Je suis médecin. La seule chose que je sache faire, c’est la médecine.» Pendant neuf ans, les patients de son cabinet, dans le quartier des Charmilles, étaient eux aussi convaincus de se rendre chez leur médecin généraliste. Le docteur faisait des examens, posait des diagnostics, prescrivait des médicaments. Jusqu'au jour où la police a interrompu une consultation. https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/vrai-faux-medecin-barre-millions-reclames-assurances/story/23523659 ANTiCOR : Cela démontre que les contrôles anti-fraude ne fonctionnent pas !
  21. Suite au rappel à l’ordre du Tribunal fédéral, les Exécutifs se tiennent à l’écart des débats contre leurs projets remis en cause. Au départ, il y a une Municipalité qui dépose un préavis, sollicite et obtient un crédit ou un feu vert pour un projet qui lui tient à cœur et qu’elle a défendu parfois bec et ongles devant le Conseil communal. L’histoire s’arrête normalement là, sauf en cas de référendum – ce qui est plutôt rare –, où il s’agit de descendre dans l’arène pour se confronter au peuple. Un scénario qui a pris du plomb dans l’aile: Tolochenaz, Peseux (NE) et Moutier (BE) ont tous vu des votations annulées par la justice en raison d’une implication jugée disproportionnée de la part des autorités. https://www.24heures.ch/vaud-regions/la-cote/municipalites-s-autocensurent-jusqua-lexces-votations/story/27829020
  22. Alors qu’elles travaillent sur le dossier depuis trois ans, le reportage de l’émission Temps présent diffusé le 16 janvier concernant la pollution a sans doute été la goutte qui a fait déborder le vase. Les associations Sauvegarde Genève et celle du secteur Sous-Sarasin («A3S», Grand-Saconnex) ont lancé la semaine dernière une pétition intitulée «Agir contre la pollution à Genève», qui a déjà récolté plus de 200 signatures. Dans leur ligne de mire: les méthodes de mesures utilisées dans le canton pour l’air et le bruit, et leur publicité. https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Une-petition-conteste-la-politique-de-mesure-de-pollution-de-l-air-et-du-bruit/story/25498617 https://www.change.org/p/agir-contre-la-pollution-à-genève
  23. Le directeur de l'Office fédéral des routes (OFROU) Jürg Röthlisberger voudrait instaurer une redevance kilométrique en Suisse. Il s'agit de pallier les pertes de taxes sur le carburant en raison du passage à l'électrique, a-t-il affirmé dans la presse alémanique lundi. Passer de l'essence et du diesel à la mobilité électrique serait certes bon pour la protection du climat, mais cela réduirait aussi les recettes des taxes sur les carburants de 500 à 600 millions de francs par an, ajoute le directeur. https://www.rts.ch/info/suisse/11063752-il-faut-taxer-les-kilometres-plutot-que-l-essence-selon-le-chef-de-l-ofrou.html
  24. L’opération Papyrus, visant à régulariser depuis trois ans des sans-papiers à Genève, fait la fierté des autorités genevoises. Le Conseil d’État communiquait en mars dernier que près de 2000 personnes avaient pu être régularisées depuis 2017 «selon des critères stricts», notamment une maîtrise minimale de la langue française, par le biais d’un examen. Pourtant, une récente enquête pénale et deux arrestations ce mois laissent penser qu’il existe un risque de fraude dans les dossiers qui sont soumis notamment à l’Office cantonal de la population et de la migration (OCPM). https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/fraude-regularisation-deux-personnes-arretees-geneve/story/18216418
  25. Transferts de fonds douteux, mariages blancs, fausses adresses: un Pakistanais a été jugé lundi pour ses magouilles. Des «compétences» qu’il a mises à disposition de dealers ou d’étrangers en situation illégale, contre rémunération. En son nom ou grâce à des complices, le prévenu a ainsi transféré en tout 150'000 francs pour le compte de trafiquants de drogue. Il touchait 50 francs par transaction. Il a assuré ignorer que les fonds qu’il envoyait au Nigeria, en Gambie, en Espagne ou au Portugal provenaient du trafic de drogue. https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/L-homme-a-tout-faire-des-illegaux-a-ete-condamne-15336053
  26. A quelques heures de la fin des mesures de lutte contre la pollution à Genève, le TCS a publié ce lundi soir un communiqué lapidaire dans lequel il dénonce une situation bancale entre les faits et la réponse des autorités. Alors que le dispositif de circulation différenciée est en place depuis jeudi dernier, la situation météo, à l’origine du smog, a largement évoluée à la faveur de la pluie et d’un vent depuis ce week-end. En l’occurence, était-il judicieux de prolonger les mesures antipollution ce lundi à Genève? https://www.radiolac.ch/actualite/a-t-on-vraiment-eu-un-pic-de-pollution-a-geneve/
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.